Des bijoux  Cartier représentés dans le manoir new-yorkais de l'entreprise lors de sa rénovation.

Laziz Hamani pour Cartier

En 1917, Pierre Cartier fait l’affaire de l’immobilier new-yorkais du siècle en échangeant un collier de perles double brin parfaitement assorti pour un hôtel particulier de style néo-renaissance au coin de la 52ème rue et de la 5ème avenue. Maisie Plant, l'épouse du magnat des chemins de fer Morton Plant, a reçu un bijou rare et convoité et Cartier a acquis le bâtiment qui ferait office de boutique phare de son entreprise pendant un siècle. Pour marquer le centenaire du magasin, cartier fête avec beaucoup de fanfare et de remise à neuf. Après une rénovation de deux ans et demi menée par l’architecte Thierry Despont, le manoir rouvre ce mois-ci, regardant et se sentant la résidence glorieuse qu’il était jadis. Des pièces majestueuses avec des lambris en chêne cérusé et des lustres inspirés de ceux choisis par Pierre Cartier conduisent à des espaces plus petits et plus intimes remplis d'œuvres d'art et d'antiquités. Beaucoup de salons sont dédiés aux célèbres clients de Cartier, comme andy et Grace Kelly, dont les pièces, dont une bague de fiançailles en diamant de 10 carats qui lui a été donnée par le Prince Rainier III de Monaco, seront exposées dans le salon de mariage, dans le cadre d’une série d’expositions. La boutique rénovée a également plus que quadruplé son ancienne taille, s'étendant sur six étages à partir d'une nouvelle entrée spectaculaire vers un toit-terrasse paysagé parfait pour les fêtes privées. "L'idée était de revenir à la splendeur originelle d'une maison du début du XXe siècle, mais aussi de la moderniser", a déclaré Mercedes Abramo, présidente et chef de la direction de Cartier Amérique du Nord. et une application mobile complète avec un annuaire, des bijoux à ne pas manquer et l'histoire du monument architectural. "Pour Cartier, c'est le début de 100 autres années."